Refus de prêt personnel

Bonjour,
Je suis cliente au Crêdit Agricole depuis 2000.
Je viens de vendre ma maison pour un montant de 260 000 euros, somme que je toucherai à la signature chez le notaire le 29 septembre prochain.
En difficultés financières, et à priori interdit bancaire sans que mon agence ne m’ai prévenue ?? j’ai sollicité une avance de trésorerie sous forme de prêt à la consommation pour assainir ma situation bancaire jusqu’au 29 septembre et ma demande m’a été refusé.
Seule solution proposée, me mettre en relation avec le médiateur de la banque (je viens de vérifier que mon agence ne dispose pas de cette possibilité) !! ou me mettre en relation via mail sur l’onglet “litige client” : cet onglet n”abouti à rien !!
Au lieu de m’aider sur des bases de présentation de documents (compromis de vente), mon agence aggrave ma situation, ne me propose aucune autre solution , sachant que ce passage difficile sera réglé au 29 septembre et que j”étais en mesure de rembourser ce prêt dans un court délai je suis extrêmement mécontente et ne manquerai pas de solder mon compte dès mon déménagement.
Cordialement

1 commentaire sur Refus de prêt personnel

  1. Bonjour Madame,

    Vous faites part de votre désappointement quant à la réponse qui vous a été signifiée suite à votre demande de prêt.

    Je comprends, mais regrette l’expression de votre ressenti sur notre refus.

    Je tiens à vous préciser que la décision d’accord reste de la délégation de votre Directrice d’agence. Celle-ci a procédé à l’étude attentive de votre dossier, conformément à la politique définie par notre Caisse Régionale.

    Sans remettre en cause votre bonne foi sur la réalité de la vente de votre bien, le seul compromis ne permet pas de garantir la cession définitive de l’immeuble. En effet, les clauses suspensives peuvent être mises en jeu par l’une ou l’autre partie, et rendre caduque la transaction.

    Par ailleurs, comme toute approche relative au crédit, nous tenons compte dans nos décisions de la capacité de remboursement stable de nos clients. Il est en effet dans notre devoir de conseil de les alerter sur les risques liés au surendettement.

    S’agissant de votre interdiction bancaire, des courriers (mails et plis postaux) vous ont été adressés les 17, 23, 29, 30 mai et 01er juin derniers pour vous en informer, et vous inviter à régulariser votre situation pour éviter le fichage. A ce jour, nous enregistrons la non régularisation d’un de ces chèques, émis pour la somme de 103,40 euros. Le fichage ne pourra être levé qu’après régularisation de celui-ci.

    Enfin, je vous informe que, s’agissant de l’application d’une politique de Caisse régionale, le Médiateur ne peut connaître de ce type de litige. Néanmoins, votre Directrice d’agence reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

    Regrettant de n’avoir pu vous apporter la réponse escomptée,

    Sincères salutations,

    Votre conseillère en ligne, Aurore
    Ecoute Qualité Clients
    Crédit Agricole Centre Loire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *